EHCP, Documentation en français

Un commentaire
  • Introduction

EHCP signifie en Easy Hosting Control Panel, en d’autres termes EHCP est un panneau de contrôle d’hébergement simplifié. Il permet donc à un utilisateur de gérer facilement son nom de domaine avec tout ce qui en suit (accès via FTP à son espace dédié, ses boites e-mail, etc …)

Dans cette documentation, nous ne reverrons pas certains points qui sont déjà documentés sur internet. Toutefois, nous allons indiquer quelques liens.
L’installation d’EHCP est documenté sur le site officiel qui est par ailleurs assez complet, voici le lien vers la procédure d’installation : http://ehcp.net/?q=node/153
Dans cette documentation, nous utilisons un serveur DNS secondaire sous Bind9, voici la documentation complète du DNS sur le site ubuntu-fr.org : http://doc.ubuntu-fr.org/bind9
Par ailleurs, si vous rencontrez des problèmes avec EHCP, nous vous invitons à consulter le site ehcp.net. Vous y trouverez les réponses à vos questions.

Nous remercions tout les auteurs qui ont écrit ces documentations !

Pour cette documentation, nous avons utilisé Ubuntu Server 10.04.2 LTS. C’est d’ailleurs Ubuntu qui est recommandé par les développeurs d’EHCP, bien qu’il soit possible d’installer EHCP sur debian ou sur une dérivé d’ubuntu ou de debian. Ici, EHCP est en version 0.30.4 .

 

I.  Le DNS sur EHCP :

  •  Utilisation du DNS par EHCP :

EHCP utilise Bind9 pour gérer les domaines. Le fonctionnement de Bind9 est identique à un serveur DNS configuré manuellement à l’exception de quelques fichiers.
Par défaut, les zones que l’on déclare dans Bind9 se trouve dans le fichier named.local.conf. EHCP va mettre ses zones et ses enregistrements ailleurs. Ses zones vont se trouver dans le fichier named_ehcp.conf et les enregistrements se trouve dans un fichier portant le nom du domaine auquel ils appartiennent.

Si l’on veut ajouter des zones DNS sur le serveur EHCP, il ne faut pas les mettre dans le fichier named_ehcp.conf car à chaque ajout ou suppression de domaine depuis l’interface Web, le fichier est ré-écrit avec les informations stockées dans la base de donnée !

  • Voici un exemple du contenu de ces fichiers :

/*
domain id:1
domainname:teletechno.local
panelusername:teletechno
reseller:admin
aciklama-explanation:{aciklama}
*/
zone « teletechno.local » {
type master;
file « /etc/bind/teletechno.local »;
};

Fichier named_ehcp.conf

Notez bien que la zone de recherche inverse ne se crée pas automatiquement !

$TTL    86400
@       IN      SOA     ns.teletechno.local. your.email.here (
83     ; Serial, this is www.ehcp.net dns zone template file..
10800   ; Refresh
1200     ; Retry
86400  ; Expire
86400 ) ; Minimum

teletechno.local.           IN NS   ns.teletechno.local.
ns.teletechno.local.        IN A    192.168.16.251
ns1.teletechno.local.       IN A    192.168.16.251
ns2.teletechno.local.       IN A    192.168.16.251
dns.teletechno.local.       IN A    192.168.16.251
dns1.teletechno.local.       IN A    192.168.16.251
dns2.teletechno.local.       IN A    192.168.16.251
teletechno.local.           IN A    192.168.16.251
mail.teletechno.local.      IN A    192.168.16.251
smtp.teletechno.local.   IN A    192.168.16.251
imap.teletechno.local.   IN A    192.168.16.251
webmail.teletechno.local.   IN A    192.168.16.251
ftp.teletechno.local.       IN CNAME        teletechno.local.
www.teletechno.local.       IN CNAME        teletechno.local.
teletechno.local.           IN MX  10 mail.teletechno.local.
teletechno.local.           IN TXT « v=spf1 a mx »

*                       IN A    192.168.16.251

Fichier « teletechno.local » qui contient les enregistrements du domaine « teletechno.local »

  • Synchronisation de deux serveurs DNS (avec ou sans EHCP)

Nous partons du principe qu’au moins un serveur DNS est configuré et qu’il sera le serveur maître de la zone ou des zones DNS.

Avant de configurer le serveur DNS secondaire (esclave), une modification doit être faite sur le serveur maître. Il faut en faite configurer le transfert de zone! Dans les zones DNS configurées dans le fichier /etc/bind/named.conf.local ou named_ehcp.conf, l’option allow-transfer doit être rajouté comme suit :

zone « teletechno.exemple » {
type master;
file « /etc/bind/db.teletechno.exemple »;
allow-transfer { @ip_esclave; };
};
[…]
zone « 1.168.192.in-addr.arpa » {
type master;
notify no;
file « /etc/bind/db.192 »;
allow-transfer { @ip_esclave; };
};

Remplacez @ip_esclave par l’ip du serveur DNS secondaire et à adapter
selon le cas de figure.

Avertissement : si vous modifiez le fichier named_ehcp.conf, faites en une sauvegarde avec votre modification. Car à chaque ajout ou suppression d’un domaine, le fichier est ré-écrit avec les informations stockées dans la base de donnée !
Sur le serveur secondaire, installez le paquet bind9 si ce n’est pas déjà fait. Ensuite éditez le fichier /etc/bind/named.conf.local (ou named_ehcp.conf pour EHCP, faire une sauvegarde aprés la modification !) et ajoutez y ces lignes :

zone « teletechno.exemple » {
type slave;
file « /var/cache/bind/db.teletechno.exemple »;
masters { @ip_maitre; };
};

[…]

zone « 1.168.192.in-addr.arpa » {
type slave;
file « /var/cache/bind/db.192 »;
masters { @ip_maitre; };
};

Remplacez @ip_maitre par l’ip du serveur DNS maître et à adapter selon le cas de figure.

Test :
Redémarrez sur les deux serveurs le service Bind9. Dans /var/log/syslog sur le serveur DNS esclave, vous devriez avoir les lignes suivantes :

syslog.5.gz:Dec 27 23:33:53 ubuntu named[5064]: zone teletechno.exemple/IN: transferred serial 2010122701

syslog.5.gz:Dec 27 23:33:53 ubuntu named[5064]: transfer of ‘teletechno.exemple/IN’ from 192.168.16.202#53: end of transfer

syslog.5.gz:Dec 27 23:33:35 ubuntu named[5064]: slave zone « 1.168.192.in-addr.arpa » (IN) loaded (serial 2010122701)

Pour vérifier le bon fonctionnement du serveur DNS secondaire, configurez un poste pour qu’il utilise le serveur DNS secondaire puis essayez de résoudre le domaine teletechno.exemple en faisant un ping.

 

II. La fonctionnalité de sauvegarde et de restauration

La fonction de sauvegarde et de restauration permet de faire des sauvegardes régulières de l’ensemble du serveur EHCP.

  •  La sauvegarde :

Pour effectuer une sauvegarde de l’ensemble du serveur EHCP, cela se passe dans le menu « System → Generate Backup » sans sélectionner un domaine !
Menu system

Aperçu de la « section system » de la page principale. (Thème Sky)

Ensuite, cette page apparaît. Remplissez les champs. L’option « Backup ehcp files itseft » permet de sauvegarder tout les fichiers contenu dans /var/www/new/ehcp

Menu Generate Backup

Aperçu de la page « Generate-backup ». (Thème Sky)

La sauvegarde se fera sous la forme d’une archive avec le nom formaté de la maniére suivante :
backup-‘annee‘-‘mois‘-‘jour’‘heure‘-‘minute‘-‘seconde’.tgz
Les sauvegardes sont stockées dans /var/backup.

  • La restauration :

Pour effectuer une restauration, il vous faut une sauvegarde sinon on ne va pas très loin. Une fois muni de votre sauvegarde, rendez vous dans le menu « System → Restore Backup »

Menu System

Aperçu de la « section system » de la page principale. (Thème Sky)

Ensuite, cette page apparaît. Vous devez y indiquer le nom de la sauvegarde que vous souhaitez utiliser (la sauvegarde doit être stockée dans le répertoire /var/backup).

Menu Restore Backup

Aperçu de la page « restore backup ». (Thème Sky)

Une fois le nom saisi, cliquez sur le bouton « envoyer ». Pour surveiller l’état de la restauration, cliquez sur le lien « List Backups » et allez à la fin de la liste.

Message lors d'une restauration

Aperçu du message dans « List Backup » lors d’une restauration en cours. (Thème Sky)

Cliquez sur le lien « Refresh List » afin de voir apparaître le message disant que la restauration s’est bien passée.

Message d'une restauration terminée

Aperçu du message dans « List Backup » lorsque la sauvegarde est terminé avec succès . (Thème Sky)

  • Contenu de la sauvegarde :

L’archive de sauvegarde est architecturée de cette façon :
→ Une archive avec les fichiers de l’interface de EHCP (si l’option « Backup ehcp files itseft » a été cochée.
→ Une archive contenant le(s) domaine(s) avec les fichiers contenu dans « /var/www/vhosts/ »
→ Un fichier « mysql.sql » contenant la base de donnée SQL.

III. Personnalisation du thème

Cette documentation est valable pour le thème « Sky » qui n’est pas le thème par défaut d’EHCP ! Seul la partie concernant le nom des pages est applicable à l’ensemble des thèmes !

  •  Étape : Ajouter une bannière et modifier le nom des pages.

Dans le thème « Sky », le nom « EHCP » est présent sur toutes les pages dans un encadrer bleu en haut à gauche.

Logo EHCP

Pour y mettre votre logo, commencez par uploader sur le serveur EHCP le logo avec les dimensions suivantes de préférence : 110px * 27px.
Uploadez dans le dossier du thème : /var/www/new/ehcp/templates/sky/’langue’ (en ou fr si le thème a été traduit). Vous trouverez également dans ce dossier les images « favicon.ico » et favicon-large.png ».
Ensuite, il faut éditer le fichier « template_en.html » dans le dossier templates/sky/en (‘en’ si le thème n’a pas été traduit, sinon ça serait fr).

Avant d’aller y insérer le code html pour mettre notre image, nous allons donner un nom au page. Ajoutez ce code aprés la balise <head> :

<title>Teletechno – EHCP</title>

Ensuite rendez-vous à la ligne 174, vous devriez voir :

<h1>EHCP</h1>

Remplacez EHCP par le code suivant pour y mettre le logo :

<img src= »templates/sky/en/NomLogo.Extension » Border=0>

Remplacez « NomLogo.Extension » par le nom du fichier image.

  • Étape : remplacer EHCP par le nom de votre société sur la page de login

Pour changer le nom de la page de login et y remplacer « EHCP » par Teletechno de l’encadrer bleu, éditez le fichier loginpage_en.html dans le répertoire du thème (/var/www/new/ehcp/templates/sky/’langue’ (en ou fr si le thème a été traduit))
A la ligne 5, vous devriez avoir cette balise :

<title>EHCP Control Panel Login</title>

Remplacez le par ce que vous voulez, exemple :

<title>Teletechno – EHCP – Login</title>

Ensuite, allez à la ligne 5 et remplacez « EHCP » par ce que vous voulez.

Ici, on ne met pas le logo car l’espace ,qui peut y être consacré, est insuffisant.

IV. Les utilisateurs EHCP
Dans EHCP, il y a deux types d’utilisateurs. On a d’un côté les utilisateurs qui peuvent modérer des domaines, que l’on appellera « utilisateur », et de l’autre des « utilisateurs-domaines » dont leurs droits sont limités à leur domaine.

  •   Les « utilisateurs »

Les « utilisateurs » peuvent seulement modérer leur(s) domaine(s) qu’ils créent eux même. L’administrateur est le seul à pouvoir modérer l’ensemble des domaines présents sur le serveur EHCP.
Pour créer ce type d’utilisateur, rendez-vous dans le menu « Panel Users → Add Panel User ».

Menu Panel Users
Aperçu de la « section Panel Users ». (Thème Sky)

Ensuite, un formulaire apparaît dans lequel, on rentre toutes les informations nécessaire à la création de l’utilisateur . On peut définir :
→  le nombre de domaine que cet utilisateur peut créer,
→  le quota en MégaByte qui correspond à la taille de son espace dédié,
→  le nombre d’utilisateur qu’il peut créer et donc gérer,
→  le nombre d’utilisateur FTP,
→  le nombre de base de donnée qu’il peut utiliser.

Menu Create Panel Users
Aperçu de la page « create Panel Users ». (Thème Sky)

  • Les « utilisateurs-domaines » et les domaines

Un « utilisateur-domaine » est un compte utilisateur lié à un domaine donné et n’a de droit que sur ce dernier. En conséquence, les droits en sont réduit et ne permet pas certaines actions.
La création d’un « utilisateur-domaine » est indissociable de la création un domaine sur EHCP. Donc la création d’un domaine et d’un « utilisateur-domaine » se fait en même temps. Mais étant donné qu’un utilisateur classique permet de faire la même chose qu’un « utilisateur-domaine », ce dernier n’est pas obligatoire. Il est intéressant si on veut donner les droits à une personne sur un seul domaine.
Donc la création d’un domaine peut se faire sans « utilisateur-domaine » en utilisant le menu « Domain → Easy add domain » ou avec un « utilisateur-domaine » via le menu « Domain → Add domain ».

Menu Domain
Aperçu de la « section Domain ». (Thème Sky)


Aperçu du menu « Add Domain ». (Thème Sky)

Il est préférable de créer un utilisateur avec le domaine car nous pouvons paramétrer notamment l’upload, le download sur l’espace dédié à ce domaine, et un utilisateur FTP.


Aperçu du menu « Easy Add Domain ». (Thème Sky)

Ce menu permet une création d’un domaine avec une configuration minimun.

One Comment

Laisser un commentaire